Welcome to tel: 06.73.51.46.83 | ravalement-couverture maçonnerie isolation | Essonne   Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Welcome to tel: 06.73.51.46.83 | ravalement-couverture maçonnerie isolation | Essonne Propuls par GSpeech

Un projet de ravalement ?
Contactez-nous pour un
devis gratuit.

Ravalement 91 - Ravalement de façade

09.72.51.25.38

Retrouvez ici des informations et articles sur l'équipement de la maison et des bâtiments, complémentaire à notre activité d'entreprise de ravalement et rénovation générale des bâtiments et maisons :

Les 4 techniques pour consolider la structure d’une maison fissurée

Une maison fissurée est un ouvrage sujet aux tensions. Ainsi, après avoir trouvé l’origine des fissures, en ayant diagnostiqué le problème et effectuer les travaux requis, il est incontournable de pensez à la cohésion parfaite de la maçonnerie. Pour mener à bien ce processus, découvrez les techniques et astuces pour renforcer la structure de votre habitat.

fissure maison

L’agrafage des fissures

L’agrafage est une étape indispensable pour consolider la structure d’une maison fissurée. Cette opération est recourut dans le cas de sinistres causés par des fondations superficielles mal effectuées. Il consiste à excaver les fissures avec une tronçonneuse, ensuite à les boucher avec du mortier. Si possible, il est nécessaire que le support soit tout à fait décrassé et aussi saturé d’eau (dans les cas des maçonneries en béton cellulaire). Le prestataire en charge des travaux ouvrira ensuite l’emplacement des fers de coutures sur environ 30 cm de largeur de part et d’autre. L’application des agrafes s’effectuera alors sur les emplacements définis. Il est notamment conseillé d’espacer les celles-ci de 50 à 80 cm. Pour conclure cette opération, des armatures de 8 ou 10 mm sont cimentées et scellées.

Le matage des fissures

Le matage est une technique effectuée sur une fissure ouverte et agrafée. Il consiste à garnir la fissure avec un mortier obtenu à partir d’un ciment expansif. La température ambiante lors du ce processus détermine la sélection du mortier de matage. Dans la plupart des cas, le produit est laissé 1 cm en retrait pour faciliter les travaux de finitions.

Le voile d’enduit

Cette étape ne doit pas se réaliser 6 mois avant la reprise mécanique des fissures. Il s’agit d’un travail d’embellissement de votre mur. Cette technique vise à générer le grain au droit de la fissure colmatée et des agrafes. Un voile d’enduit d’environ 4 cm est envoyé sur l’intégralité de la façade anciennement sujette aux fissures. L’avantage de ce processus réside dans son uniformité. Néanmoins, il est contre-indiqué dans le cas où la prise d’assise définitive de la maison a subsisté plus d’un an après la correction des fissures.

L’imperméabilisation de façade

L’imperméabilisation consiste en l’application d’un RSI, à savoir un Revêtement Souple d’Imperméabilité. Ce type de revêtement est recommandé par la réglementation NF DTU 42.1. La résine acrylique entre dans la composition principale de ce produit. Après application, vous pourrez remarquer que le RSI apposé sur un enduit préparé avec du grain est d’aspect un peu plus éclatant et brillant. Tel le voile d’enduit, l’imperméabilisation de façade donne la possibilité d’éliminer toutes traces d’aspérités. Par conséquent, les contrastes d’aspect entre les 2 opérations d’embellissement de façade sont moindres. L’imperméabilisation présente toutefois bon nombre d’avantages. En plus de freiner croissance de mousse sur les enduits, cette technique permet un entretien plus facile. Sachez d’ailleurs que l’imperméalisation est couverte par l’assurance décennale. A ce sujet, vous pourrez en savoir plus sur ce blog maison.

Vous aurez découvert toutes les étapes nécessaires pour consolider efficacement la structure de votre maison. Toutefois, ces différentes techniques mentionnées ci-dessous doivent être réalisées par des professionnels.

Refaire les façades d’une maison, les conseils à ne pas manquer

Suite aux aléas climatiques et aux différentes agressions liés à l’humidité, la pollution et autres, la façade est la partie de la maison qui s’abîment le plus vite, d’où sa nécessité de rénovation tous les 10 ans. Allant du simple nettoyage jusqu’à la remise en état du support, ces travaux exigent l’intervention d’un professionnel, même si dans certains cas, il est possible de les effectuer soi- même. Quoiqu’il en soit, découvrez comment se déroule les travaux de ravalement d’une façade, quels sont les points à respecter lors de sa rénovation dans ce qui suit.

Mesurer l’état de délabrement d’une façade

Tout le monde le sait, il existe un grand nombre de façades, dotées des caractéristiques bien propre à elles. L’état de délabrement d’une façade varie en fonction de l’état du bien et la région où il se trouve. Dans le cas où votre façade est recouverte de mousse, sachez que le problème est dû à un important taux humidité. Il n’est pas rare que la peinture s’écaille et se désagrège avec le temps, d’autant plus la peinture à une durée de vie limitée.

Cependant, d’autres signes avant coureurs montrent des problèmes beaucoup plus inquiétants. Lorsque la façade présente des fissures, sachez que cela peut entraîner une importante infiltration. Dans le cas où la fissure ne dépasse pas les 2mm, vous pourrez la colmater à l’aide d’un revêtement imperméable. Cependant, si elle surpasse cette épaisseur, il est recommandé de faire appel à un professionnel sur Espace-artisan. La réparation nécessitera un pontage et un rebouchage au mortier.

Préparer la façade avant d’effectuer le ravalement

Avant de commencer les travaux de ravalement, il est recommandé de bien nettoyer votre façade. Cela dépendra également de l’état de la façade, mais l’objectif étant de rendre propre le support pour que les dégâts soient bien visibles. Ainsi, il sera beaucoup plus facile de choisir le travail adéquat. Après avoir décrassée la façade tout en la lavant en profondeur, votre façade sera bien nette pour que vous puissiez apporter les réparations adéquates.

Si votre façade nécessite la pose d’un nouveau revêtement, veuillez prendre conscience des signes d’une construction en mouvement. Ce problème s’explique par la présence de remontées humides et de fissures. L’objectif étant de stabiliser l’édifice. Lors de la rénovation de votre façade, assurez-vous d’utiliser des produits qui assurent une excellente protection de votre façade, comme une peinture anti-mousse ou hydrofuge. Dans le cas où vous effectuez vous-même vos travaux, il est impératif de respecter les indications mentionnées par les fabricants.

Respecter les formalités administratives auprès de la Mairie

Il est important de savoir les différentes formalités administratives à respecter lorsqu’il s’agit de la rénovation d’une façade. Pour ce faire, veuillez vous rendre auprès de votre Mairie. Cette étape est des plus importantes avant que vous vous décidez sur la nouvelle couleur que vous souhaitez offrir à votre façade.

En effet, la connaissance du Plan Local d’Urbanisme ou PLU est indispensable afin de savoir les conditions relatives à ce genre de travaux. Il faut reconnaître que les règles régissant les travaux de ravalement de façade ne sont pas les mêmes dans les différentes communes. Si certaines villes ou villages exigent les coloris à adopter pour les façades, d’autres sont beaucoup plus souples en cette matière. Pour certains travaux, les permis de construire sont exigés si pour d’autres seulement une déclaration préalable suffira. Alors, avant la mise en œuvre de votre projet de ravalement de façade, n’hésitez pas à recueillir toutes les formalités à suivre pour mener à bien votre projet. Cela est le cas pour l’installation d’un échafaudage ou si le bien se trouve à proximité d’un bien historique.

Les astuces pour économiser l’eau

ravalementdefacade.ravalement91.net  les astuces pour conomiser leauL’eau est un élément qui nous est indispensable dans notre vie quotidienne. Depuis notre naissance, le soin de notre corps est basé sur l’eau. La plupart de nos activités ont besoin de l’eau fraiche. Notre corps, notre milieu, notre jardin, nos aliments, et tant d’autres choses nécessitent l’utilisation de l’eau. Même sans y penser, les objets qui se trouvent aux alentours de notre vie quotidienne ont besoin de l’eau. Une famille dépense une quantité importante dans la vie de tous les jours pour prendre une douche, préparer le petit déjeuner, se laver les mains, et tant d’autres activités. L’eau ne peut donc pas se séparer de notre vie. Il est vrai qu’une bonne hygiène est fondée sur l’eau, mais il est tout de même indispensable de l’économiser. Quelques fois, sans nous persuader, nous gâchons une quantité importante avec nos manières quotidiennes ou les fuites d’eau. Le fait d’économiser de l’eau nous aide à réduire nos factures. Ceci nous permet donc d’augmenter nos pouvoirs d’achat. Pour cela, il est avantageux d’apporter quelques changements sur notre quotidien. Quelques astuces seront alors les bienvenus pour pouvoir effectuer une économie d’eau.

Économiser l’eau dans chaque pièce

Le premier endroit où nous dépensons plus d’eau est la salle d’eau. Au moins deux fois par jour, nous devons passer du temps dans cette pièce. Ceci dit, si nous voulons économiser d’eau, nous devons modifier certains gestes. Tout d’abord, lorsque vous brossez vos dents ou lavez vos mains, fermez vos robinets. Ce geste diminue la quantité d’eau coulée. Ensuite, concernant les chasses d’eau, il est préférable d’opter pour le système à double commande. Enfin, si vous voulez utiliser votre lave-linge, rassurez-vous que votre appareil est rempli avant de le faire fonctionner. La salle d’eau n’est pas uniquement l’endroit qui nous fait dépenser un maximum, nous ne pouvons pas également nous échapper à la cuisine. Si vous utilisez un lave-vaisselle, tout comme le lave-linge, il est préférable de le remplir avant de l’employer. Par contre, si vous lavez manuellement, évitez de perdre une quantité d’eau en la faisant couler pendant que vous rincez votre vaisselle. Après avoir nettoyé vos légumes ou vos fruits, n’oubliez pas que l’eau que vous avez employée peut servir encore à prendre soin de votre jardin. Pour votre cuisine, vous pourrez également mettre en place un mitigeur à douchette sur votre robinet. Ceci a pour objectif de faire couler l’eau uniquement selon votre besoin. Pour toute installation, n’hésitez pas à contacter un plombier au plus près de chez vous. Si vous êtes à Paris, profitez des services exceptionnels à prix compétitifs du plombier Paris 15. Pour le jardin, vous pourrez récolter l’eau de la pluie pour arroser vos fleurs. Ce système peut s’effectuer à l’aide d’un récupérateur d’eau de pluie. Pratiquez ces quelques changements et vous constaterez que votre facture diminuera.

Les éléments indispensables pour économiser l’eau

Autres qu’apporter quelques changements dans notre quotidien, quelques éléments nous aident également à économiser l’eau. Votre robinet peut être équipé d’un embout mousseur pour diminuer le débit du robinet. Pour les baignoires ou les douches, choisissez une douchette économique. Ce système vous permet d’affaiblir la consommation tout en garantissant la puissance de votre douche. Un mitigeur thermostatique régularise la température de l’eau. Si vous choisissez cet élément, vous n’avez plus besoin de faire couler l’eau durant un certain moment pour avoir la température que vous désirez. Ainsi, si vous souhaitez installer ces quelques éléments pour économiser l’eau, faites appel à un plombier Paris 15 professionnel. Cet expert vous apportera les meilleures solutions pour que vous puissiez économiser de l’eau tout en gardant le confort parfait et unique dans votre maison.

Bien choisir son bois pour ses travaux

Si vous souhaitez réaliser des travaux de rénovation ou de construction, bien choisir votre bois est une démarche très importante.

Choisir son bois pour ses travaux

Dans le cadre de vos travaux de construction et de rénovation, vous pourriez vous interroger sur la possibilité d'opter pour le bois, qui reste un matériau largement utilisé pour tout type de projet. Voici quelques informations intéressantes pour se repérer parmi les différentes essences existantes, avec le guide d’information Rabot-Electrique.fr.

Des essences pour différentes utilisations

Lorsque l'on travaille sur du bois, il est important de savoir que chaque essence n'a pas les mêmes caractéristiques, par exemple au niveau son utilisation ou de son entretien. La plupart des essences nécessitent en effet un certain nombre de démarches d'entretien, afin qu'elles puissent conserver un aspect satisfaisant, surtout d'un point de vue esthétique. Contrairement à une idée reçue, certains bois ne nécessitent pas énormément d'entretien, même s'ils sont des zones sujettes à des intempéries, c'est par exemple le cas du chêne ou du châtaignier. La technologie a permis de développer des produits qui permettent de rendre plus résistantes certaines essences qui auraient des fragilités naturelles, afin d'améliorer leur durée de vie. On constate par exemple que l'application de lasures ou encore de procédés visant à lutter contre le grisaillement engendre des résultats vraiment intéressants.

S’informer, une démarche essentielle

Pour vous aider dans votre processus de réflexion, sachez que le bois est catégorisé en plusieurs classes (4 au total), en fonction de son niveau d’exposition à l’humidité. Par exemple, le bois de classe 1 est utilisé pour l’intérieur (parquet…) : cette classe correspond au bois qui n’est pas exposé à de l’humidité. La classe 2 correspond quant à elle à une classe de bois qui est potentiellement exposée à de l’humidité. Cela peut être le bois pour réaliser une charpente ou encore une ossature. Vous l’avez compris, il est nécessaire de vous informer avant de choisir. Si vous avez l'intention d'utiliser le bois pour réaliser vos travaux et que vous passez par un intermédiaire, alors il est important qu'il vous informe sur les différentes possibilités qui vous sont offertes, en fonction de votre projet et de votre budget.

Une fenêtre de toit Velux, pourquoi pas ?

La luminosité est une préoccupation majeure lors de tout projet de construction. C’est pourquoi la pose de fenêtres Velux est devenue de plus en plus sollicitée.

Une solution répondant à vos besoins d’aménagement...

Lorsque vous aménagez vos combles, vous remarquez sans doute que vos murs sont trop bas pour accueillir des fenêtres. Dans ce cas, les fenêtres de toit restent la meilleure option pour apporter à la fois plus d’esthétisme et de confort.

… et d’isolation

Les fenêtres Velux permettent d'apporter un gain important en chaleur solaire. Ce qui vous garantit une valeur d'isolation optimale, mais également une réduction acoustique importante.

Les Velux pour plus de lumière

Les fenêtres Velux apportent environs 40% de lumière en plus. Comme elles sont orientées vers le ciel, elles apportent ventilation et lumière naturelle.

Des fenêtres pour toutes les toitures

La raison pour laquelle le Velux est aujourd’hui si populaire : sa capacité à s’adapter à toutes les toitures. Que votre toiture dispose d’une inclinaison de 15° ou de 90°, vous pouvez faire poser les fenêtres Velux de votre choix.

Pose d'un velux : une déclaration est-elle nécessaire ?

De même que les fenêtres classiques, les nouvelles ouvertures sur les toits sont également soumises à des règles spécifiques.

Que dit la loi ?

L’installation et la rénovation d’une fenêtre de toit sont régies par le code civil, aux articles 675 à 680. Celui-ci concerne notamment l’emplacement, l’orientation et la surface nécessaire pour installer ou changer la fenêtre.

- Déclaration de travaux :

- Déclaration de travaux : Une déclaration de travaux en mairie est nécessaire pour une création d’ouverture de toit. Par ailleurs, pour la création d’une nouvelle surface de plancher supérieure à 20m2 ou l’installation d’une fenêtre dans un environnement de site classé (monument historique), il vous faudra plutôt un permis de construire. Cependant, que ce soit pour la réalisation d’une déclaration préalable de travaux velux ou d’un permis de construire, le mieux est de recourir au service d’un expert en la matière, tel que DTAH.

- Mur mitoyen :

Si votre propriété est mitoyenne de celle de votre voisin, vous devez impérativement demander son accord pour pouvoir réaliser l’installation.

- Mur non mitoyen :

Considérées de la même manière que les fenêtres traditionnelles, les fenêtres de toit sont également soumises aux mêmes règles en matière de voisinage.

- La vue droite :

Une distance minimum de 1,90m est requise à partir de l’extérieur de la fenêtre jusqu’à la limite de propriété voisine.

- La vue oblique :

La distance minimum à respecter est de 0,60m entre la fenêtre et la limite de propriété. Cette distance doit être mesurée en fonction de l’angle d’ouverture jusqu’à la limite de propriété.

- Absence de vue :

Dans le cas où l’ouverture n’offre aucune vision sur la propriété voisine (débouchant sur un mur, un toit fermé, des champs ou encore une rue), les distances réglementaires ne sont pas applicables.

- Le cas de la Copropriété :

Si vous habitez en copropriété, les travaux d’installation vont sans doute change l’aspect extérieur du bâtiment. Dans ce cas, l’accord de la copropriété est impératif.

Lecture audio Google Speech Accessibilité audio

Liens promotionnels

Flux Rss

Flux Rss
Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech